Site du parc naturel des Alpilles

Vous êtes dans : Accueil / Agenda du parc / Actualités / Les travaux d’enfouissement de la ligne Haute Tension de la Caume, à Saint-Rémy-de-Provence, reprennent dans l’espace naturel.

Les travaux d’enfouissement de la ligne Haute Tension de la Caume, à Saint-Rémy-de-Provence, reprennent dans l’espace naturel.

Attention : La voie goudronnée qui monte au relais de télécommunication sera interdite pendant le chantier.

FEDER-REGION-ENEDIS2

Une information est installée aux principaux accès avec une carte indiquant les itinéraires de déviation mis en place, excepté pour la portion entre le Vallon de Valrugues et le plateau, sur le tracé du Gr6, qui sera entièrement fermé pendant quelques semaines.

Un 1er tronçon a été réalisé entre fin avril et début juillet le long de la RD5, entre l’avenue Van Gogh et le parking du col des Plaines. Après une trêve estivale, une deuxième partie de travaux en descendant depuis l’antenne jusqu’au parking des Plaines permettra les raccordements du relais de télécommunication avant fin décembre.

Il restera ensuite à déposer par hélicoptère les 10 pylônes du vallon de Valrugues, avant la fin novembre 2017 pour tenir compte de la période de nidification de l’Aigle de Bonelli. Si ce n’est pas possible, cette dépose sera reportée à septembre 2018.

Le Parc naturel régional des Alpilles vient en mission d’appui et coordination auprès du maitre d’ouvrage, ENEDIS. Il veille à ce que toutes les préconisations soient prises en compte aux différentes étapes du projet. Il a une attention particulière sur les travaux d’un point de vue environnemental, en plus du volet archéologique. Il l’accompagne également dans les actions de communication, indispensables pour l’acceptation des travaux dans ce site emblématique très fréquenté.

L’objectif de ces travaux est triple : Protéger les oiseaux, effacer la ligne du paysage, sécuriser l’approvisionnement électrique, particulièrement face au risque incendie. Protéger les oiseaux, effacer la ligne du paysage, sécuriser l’approvisionnement électrique.

 

En effet, ce site fait l’objet de deux Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope au bénéfice de l’Aigle de Bonelli et des chauves-souris et est également concerné par la Directive de protection et de mise en valeur des paysages des Alpilles et du site classé « Plateau des Antiques » pour ses vestiges archéologiques.

Informations: Virginie Brunet-Carbonero, chargée de missions Espaces naturels et activités humaines 04 90 90 44 04 / v.brunet-carbonero@parc-alpilles.fr

Travaux_ligne HTA_carte_info_sites2
2670.1