Site du parc naturel des Alpilles

Vous êtes dans : Accueil / Identité du Parc / La Maison du Parc

Bienvenue à la Maison du Parc des Alpilles

Bienvenue à « La Cloutière », cette bastide saint-rémoise du XVIIIe siècle, acquise par le Parc dès sa création en 2007. En poussant les portes de la Maison du Parc, vous découvrirez ce bâtiment rénové, auquel s’ajoute une extension de style contemporain. Tradition et modernité alliées dans un équipement au service de tous, tel est l’esprit dans lequel a été conçu ce projet.

IMG_0608web

 

 

La Maison du Parc, c’est quoi ?

Un équipement au service de tous

La Maison du Parc naturel régional des Alpilles comporte deux bâtiments accessibles aux personnes à mobilité réduite :

  • L’ancienne maison de la Cloutière réhabilitée et mise en valeur, destinée à accueillir des espaces d’exposition et d’échange au rez-de-chaussée et au premier étage, ainsi que des bureaux au deuxième étage.
  • Une extension de style contemporain à l’ouest de la maison qui a pour vocation d’accueillir le public au rez-de-chaussée et d’installer des bureaux à l’étage.

La Maison permet également l’accès du public au jardin par un parcours de découverte : une succession de rampes côté boulevard Marceau au nord, autour d’un jardin pédagogique.

Tradition et modernité unies dans un équipement au service de tous, tel est l’esprit dans lequel a été conçu ce projet au service de la démocratie locale et de l’écocitoyenneté, conformément à la nature même de la vocation et des missions du Parc.

Outre le siège administratif du Parc naturel régional des Alpilles, ces bâtiments ont pour ambition d’accueillir le plus grand nombre au travers de nombreuses activités grâce à :

  • Un centre de ressources avec l’information disponible sur les activités du Parc ;
  • Des espaces d’exposition et d’échange ;
  • Des salles de réunions et de conférences.

Lieu privilégié de rencontres, d’échanges, d’information, la Maison du Parc est un équipement public tourné vers la connaissance du territoire, au travers par exemple d’expositions, d’animations, de conférences…

Ni office du tourisme, ni « boutique à vocation commerciale », elle est néanmoins un lieu d’accueil qualifié pour les habitants et visiteurs, assurant la valorisation des prestations marquées par le Parc et de l’ensemble des productions du Parc des Alpilles.

Retour sur 18 mois de travaux

La Maison du Parc naturel régional des Alpilles a été inaugurée le 9 octobre 2016 en présence de nombreux visiteurs, partenaires, élus et habitants du territoire. L’ouverture au public de ce nouveau lieu emblématique marque l’aboutissement d’une aventure humaine, administrative et architecturale de plus de 10 ans et permet au Parc d’envisager l’avenir sur le long terme avec en ligne de mire, le renouvellement de son label en 2022.

Les fouilles archéologiques

Afin d’évaluer l’intérêt archéologique du site, les premiers sondages ont été réalisés par l’Inrap, Institut national de recherches archéologiques préventives, en 2013, à la demande de l’État, qui prend en charge le coût de l’opération. Au vu des résultats, l’Inrap a de nouveau été mandaté, cette fois-ci par le Parc naturel régional des Alpilles, à la suite d’une consultation publique, pour réaliser des fouilles afin d’établir le diagnostic archéologique de la propriété.

Effectué début 2014, ce diagnostic a fait l’objet 13 tranchées sur la quasi-totalité du terrain.

Les fouilles ont permis de mettre au jour un espace funéraire représenté en majorité par des sépultures en amphores. Par ailleurs, un coffre funéraire semble marquer la destination du lieu depuis le Haut-Empire. L’occupation antique est marquée jusqu’au IVe s. ap. J.-C.

Le site est réoccupé seulement à partir du XIVe s., l’habitation actuelle construite au
XVIIIe s. est contemporaine des vestiges construits remarqués lors du diagnostic, ceux-ci marquent les remaniements de la construction au fil du temps et de ses propriétaires.

Les relevés, ainsi que le mobilier prélevé par les archéologues, fragments de céramiques, tessons de vaisselles, ont été transmis à la DRAC et doivent prochainement faire l’objet d’une exposition permanente à la Maison du Parc.

A la fin de ce diagnostic, le terrain a été restitué au Parc, propriétaire, qui a pu lancer la phase des travaux.

Le chantier

Démarré en janvier 2015, le chantier n’a pas rencontré de déconvenues majeures. Seule la météo capricieuse du printemps 2016 est venue perturber le montage des caissons en bois et paille sur la partie contemporaine, sensibles à l’humidité et au vent lors de cette phase.

Rappelons que le Parc des Alpilles a voulu un bâtiment exemplaire du point de vue environnemental. Les caissons en bois de l’extension en sont une composante essentielle : 38 panneaux remplis de paille compressée ont ainsi été posés sur une charpente en bois et métal, formant les parois du bâtiment à qui ils garantissent une isolation 100% naturelle. Le souci du développement durable se matérialise également dans l’utilisation des énergies renouvelables, la récupération des eaux pluviales ou le système de ventilation.

Ces derniers mois, les entreprises ont mis les bouchées doubles pour permettre l’ouverture au public de la Maison à partir d’octobre 2016. Les aménagements extérieurs devraient être, quant à eux, terminés fin 2016.

D’une superficie de près de 1 000 m², le projet a été pensé dans un souci constant de développement durable, tant pour la réhabilitation de la bâtisse et la construction de l’extension que dans le fonctionnement futur du bâtiment :

  • Limitation de la consommation de ressources non naturelles et utilisation de matériaux de construction écologiques, éco-performants et locaux ;
  • Isolation de l’extension par caissons de bois et paille compressée ;
  • Bois de structure et de parement : valorisation du bois local (Pin d’Alep). Le bois utilisé provient essentiellement de coupes réalisées à Fontvieille et aux Baux-de-Provence ;
  • Utilisation d’énergie renouvelable : chaudière à bois en plaquettes pour l’ensemble du projet ;
  • Simulation thermique dynamique réalisée en phase APD ayant conforté le projet dans une démarche qui privilégie l’isolation et la ventilation : sur ventilation nocturne actionnée lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure, volets en bois pour la protection solaire, brise-soleil à lame verticale ;
  • Suivi de la consommation d’énergie par des compteurs spécifiques selon les usages : chauffage/rafraîchissement, production d’eau chaude sanitaire, éclairage, prises de courant…
  • Économiseurs d’eau installés en équipement de plomberie de base ;
  • Récupération des eaux pluviales pour l’irrigation des jardins pédagogiques composés d’essences méditerranéennes adaptées.

Dossier de presse Ouverture de la Maison du Parc Octobre 2016 :

La Maison du Parc est un projet du Parc naturel régional des Alpilles, réalisé avec le soutien de ses partenaires :

PACA6-coul_N__03 (1)
1-logoCDQuadri

Et les 16 communes qui composent le Parc.

Les fouilles archéologiques ont été réalisées avec le soutien de l'Etat, par l'intermédiaire du Fonds national pour l'archéologie préventive.

Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional des Alpilles
2 boulevard Marceau
13210 Saint-Rémy-de-Provence
Tél. : 04.90.90.44.00
e-mail : contact@parc-alpilles.fr

 

0

La Maison du Parc, fiche signalétique

Retrouvez ici les informations-clés et le calendrier du projet.


La Maison du Parc Alpilles classée « Or » dans la Démarche BDM

Des actions innovantes pour réduire l'impact environnemental du projet.

 

2577.31