Site du parc naturel des Alpilles

Vous êtes dans : Accueil / Identité du Parc / Le territoire / Le territoire des Alpilles

Le territoire des Alpilles

0

Le Territoire des Alpilles

Paysage un territoire rural

Le Parc naturel régional des Alpilles s’étend sur un territoire sculpté par la nature et façonné par les hommes. Ses paysages doivent autant aux forces profondes de la terre qu’au travail de ceux qui, au fil des siècles, ont défriché les bois, fait surgir les villages, planté la vigne et l’olivier, creusé la montagne et labouré la terre…


Le massif des Alpilles

Glanum

Bloc calcaire escarpé de 30 kilomètres de long sur plus de 10 kilomètres de large, le massif des Alpilles est une chaîne parfaitement individualisée résultant de deux phases de déformation : le soulèvement des Pyrénées et des Alpes. Ce phénomène a entraîné le dépôt de roches sédimentaires calcaires durant l’ère secondaire qui ont ensuite été érodées au cours des millénaires. Deux sites du massif sont devenus des références géologiques et ont donné leur nom à une roche ou une époque : la bauxite, qui donne à la terre une couleur rougeâtre, a été découverte aux Baux en 1821 et est omniprésente dans le massif. Sa couche peut parfois atteindre 20 m d’épaisseur (mines des Baux), les calcaires de l’Urgonien (Orgon), témoins des récifs et d’une mer chaude sous climat tropical.

Un territoire vivant

Patrimoine bati Motoban

68 000 habitants vivent dans les 16 communes de ce massif (2 n’ont qu’une partie de leur territoire dans le Parc, Saint Martin de Crau et Tarascon). En constante progression, (+33% depuis 75) la population du massif est composée de 33% de personnes ayant de 0 à 24 ans, 29% de 25 à 44 ans, , 17% de 45 à 59 ans, 14% de 60 à 74 ans, et 7 % de 75 ans et plus. Le taux d’évolution comparé des classes d’âges est de 10.4%, soit plus élevé que la moyenne régionale (de 7.5%) et que la moyenne nationale (4.2%). Cette évolution est caractérisée par une forte augmentation des classes d’âges de plus de 60 ans.

2096.96