Site du parc naturel des Alpilles

Vous êtes dans : Accueil / Identité du Parc / Un parc : Pourquoi, comment ? / Les missions du Parc / Agir pour l'agriculture

Agir pour l'agriculture

0

L’agriculture des Alpilles

vignes

Les Alpilles bénéficient d’une agriculture riche, diverse et de qualité. Elle joue un rôle majeur dans la structuration du territoire, dans la production de ses paysages et dans le dynamisme de son développement économique. L’agriculture est à ce titre inscrite en clé de voûte de ce territoire rural.

A l’image des haies de cyprès qui tracent les contours des parcelles pour protéger les fruits du vent…de ces pelouses de crêtes de si grande valeur écologique et que l’on foule encore aujourd’hui grâce au travail centenaire des brebis, de ces carrés multicolores vus du ciel qui dentellent les piémonts pour mieux protéger la forêt et les hommes du feu, de ces canaux qui jalonnent les prairies verdoyantes qui nourrissent et purifient chaque jour la nappe d’eau retrouvée dans nos verres, de ces charrettes de fruits, de légumes ou de blé qui enchantent la Saint Roch, la Saint Eloi…notre culture, nos paysages, notre cadre et notre qualité de vie sont avant tout le produit des activités et de l’histoire agricole et rurale.


Les actions conduites

Agriculture

 

 

 

Président Vauzelle, Boulard, Jouve pour la signature de la Convention entre le PNRA et la Chambre de l'Agriculture pour mettre en oeuvre les objectifs de la charte dans un partenariat au quotidien.

Ainsi, pour maintenir durablement l’agriculture sur le territoire du Parc, pour contribuer au maintien de l’emploi, des savoir-faire, de la diversité sociale et humaine, pour renforcer les liens étroits et les complémentarités entre massif, piémonts et plaines, pour contribuer directement à la qualité de l’environnement, des sites et des paysages… le Parc soutient activement la profession agricole pour développer une agriculture de qualité, vivante, durable, diversifiée, innovante et professionnelle :

  • Pour une agriculture de qualité, qui soit exigeante sur la qualité de ses produits et de l'environnement, clé de leur valorisation économique, et qui soit en accord avec le patrimoine et l'art de vivre propres aux Alpilles.
  • Pour une agriculture vivante, qui, dans le respect d'un juste rapport entre l'Homme et la Nature, s'inscrive dans les grands cycles du vivant, des saisons, des générations et de l'histoire et qui trouve les forces et les appuis pour développer ses capacités d'adaptation, l'évolution et de renouvellement.
  • Pour une agriculture durable, c’est-à-dire respectueuse de l’environnement, économiquement viable et socialement équitable, qui permette aux exploitants de vivre décemment de leur travail, sans porter atteinte aux ressources naturelles et au patrimoine culturel dont ils sont les héritiers et qu'ils ont la responsabilité de transmettre.
  • Pour une agriculture diversifiée : qui valorise la mosaïque des terroirs des Alpilles et la diversité des savoirs faire, des exploitations et des acteurs, des produits et de leur mode de commercialisation.
  • Pour une agriculture innovante, qui bénéficie des progrès techniques et technologiques, valorise les savoir-faire et profite des nouvelles opportunités du marché pour créer des produits, services, filières novateurs.
  • Pour une agriculture avant tout professionnelle, permettant aux agriculteurs d’en tirer leur revenu principal.
  • Pour une agriculture dont les besoins sont respectés par tous, qui incite tous les acteurs de l’aménagement et du développement, des institutions jusqu’aux particuliers, à prendre en compte le caractère rural et agricole du territoire.
4508.49