Site du parc naturel des Alpilles

Les actions conduites

Agriculture

 

 

 

Président Vauzelle, Boulard, Jouve pour la signature de la Convention entre le PNRA et la Chambre de l'Agriculture pour mettre en oeuvre les objectifs de la charte dans un partenariat au quotidien.

Ainsi, pour maintenir durablement l’agriculture sur le territoire du Parc, pour contribuer au maintien de l’emploi, des savoir-faire, de la diversité sociale et humaine, pour renforcer les liens étroits et les complémentarités entre massif, piémonts et plaines, pour contribuer directement à la qualité de l’environnement, des sites et des paysages… le Parc soutient activement la profession agricole pour développer une agriculture de qualité, vivante, durable, diversifiée, innovante et professionnelle :

  • Pour une agriculture de qualité, qui soit exigeante sur la qualité de ses produits et de l'environnement, clé de leur valorisation économique, et qui soit en accord avec le patrimoine et l'art de vivre propres aux Alpilles.
  • Pour une agriculture vivante, qui, dans le respect d'un juste rapport entre l'Homme et la Nature, s'inscrive dans les grands cycles du vivant, des saisons, des générations et de l'histoire et qui trouve les forces et les appuis pour développer ses capacités d'adaptation, l'évolution et de renouvellement.
  • Pour une agriculture durable, c’est-à-dire respectueuse de l’environnement, économiquement viable et socialement équitable, qui permette aux exploitants de vivre décemment de leur travail, sans porter atteinte aux ressources naturelles et au patrimoine culturel dont ils sont les héritiers et qu'ils ont la responsabilité de transmettre.
  • Pour une agriculture diversifiée : qui valorise la mosaïque des terroirs des Alpilles et la diversité des savoirs faire, des exploitations et des acteurs, des produits et de leur mode de commercialisation.
  • Pour une agriculture innovante, qui bénéficie des progrès techniques et technologiques, valorise les savoir-faire et profite des nouvelles opportunités du marché pour créer des produits, services, filières novateurs.
  • Pour une agriculture avant tout professionnelle, permettant aux agriculteurs d’en tirer leur revenu principal.
  • Pour une agriculture dont les besoins sont respectés par tous, qui incite tous les acteurs de l’aménagement et du développement, des institutions jusqu’aux particuliers, à prendre en compte le caractère rural et agricole du territoire.

En application de ces orientations, les objectifs de développement de l’agriculture s’appuient sur quatre pôles :

  • promouvoir une agriculture de qualité, respectueuse de l’environnement, en tenant compte de ses capacités économiques,
  • définir et mettre en oeuvre une stratégie de développement de l’agro-tourisme garante de la vocation agricole du territoire,
  • encourager une politique respectueuse des spécificités du territoire, dans le cadre d’une urbanisation économe en espace, sans préjudice pour les activités agricoles,
  • renforcer la contribution de l’agriculture à la biodiversité et à la prévention des feux de forêt.

Dans sa première année d’activités, la commission agricole composée d’acteurs du territoire impliqués dans l’agriculture et présidée par le Maire d’Orgon a permis de conduire plusieurs actions phares :

La Réhabilitation de Terrains Incendiés (RTI) :

Moutons

Après les incendies de 1999 et 2003, le Syndicat Mixte Agence Publique du massif des Alpilles avait demandé une intervention de la Chambre d’agriculture sur une zone déterminée afin de créer des coupe-feux efficaces, avec une garantie de développement économique pour le propriétaire du terrain. Grâce au Fond Départemental de Gestion de l’Espace Rural (FDGER) du Conseil Général, les travaux de défrichage et de remise en culture sont financés à hauteur de 70%. Pour un agriculteur, les RTI peuvent être l’occasion de tester des cultures complémentaires telles que les oliviers, les chênes truffiers, les arbres à noyaux… Le PNRA s’est fixé pour objectif de développer ces zones coupes feu au maximum. Aujourd’hui, ce sont près de 20 hectares qui ont déjà été réhabilités.

L’ aide technique aux agriculteurs :

Afin de répondre aux questions des oléiculteurs sur les maladies et les ravageurs (mouche de l’olivier), la commission agricole organise des formations sur l’état des pratiques respectueuses de l’environnement en conduite phytosanitaire et propose une recherche de solutions localisées, en lien avec les Organisations de Producteurs et les services techniques existants (AFIDOL, CIVAM oléicole des Bouches-du-Rhône).

La préparation d’une politique foncière d’envergure :

Depuis Juin 2006, un groupe idoine d’acteurs du territoire a été mis en place afin d’élaborer une politique foncière favorable au dynamisme agricole et cohérente face aux enjeux d’aménagement. Les six réunions de travail conduites par le groupe aboutissent aujourd’hui au projet d’un double conventionnement entre les communes, les intercommunalités, le Parc Naturel Régional des Alpilles et la SAFER afin de disposer d’outils aptes à la mobilisation du foncier et à l’installation d’agriculteurs.

La promotion des produits :

degustation

Le PNRA souhaite développer la vente en circuits courts grâce notamment à la multiplication des points de vente, des manifestations (Terroir des Alpilles)... La commission agricole travaille actuellement sur le projet de création d’une « marque Parc » attribuée à des produits ou services exemplairesJournal (accueil à la ferme), respectueux de l’environnement et porteurs des enjeux du territoire. Le but de cette initiative n’étant pas d’avoir une démarche redondante sur des produits déjà labellisé (AOC).

L’émergence d’un projet innovant pour l’installation de jeunes agriculteurs :

En amont du dispositif classique d’installation, le PNRA propose d’accompagner à l’avenir les jeunes dans la définition de leur projet afin de définir, notamment au niveau réglementaire (urbanisme), sa faisabilité sur le territoire. Complémentaire avec l’action des « Jeunes Agriculteurs », cette initiative permet une recherche d’outils innovants à l’installation pour rendre le territoire du Parc des Alpilles plus attractif et accessible et assurer ainsi le renouvellement de ses agriculteurs.
Le Parc dans sa volonté d’accompagner le développement agricole dans toutes ses dimensions a fait appel à la Chambre d’agriculture.

Un partenariat novateur identifié par un président : Monsieur Guy ROBERT , Maire d’Orgon et deux chargés de mission au service de l’agriculture Jean-Marc Bertrand (port : 06.78.29.90.83) et Christèle Colliot (06 73 27 83 81).

Président de la commission « Agriculture » Guy Robert
Rapporteur de la commission « Agriculture » Julien Rizzo

3518.5