Site du parc naturel des Alpilles

Vous êtes dans : Accueil / Identité du Parc / Un parc : Pourquoi, comment ? / Les missions du Parc / Agir pour le patrimoine naturel

Agir pour le patrimoine naturel

A consulter

La défense de la forêt contre les incendies

0

Les actions en faveur des espèces et habitats des Alpilles

Flore

Véritable carrefour biogéographique, le territoire du Parc naturel régional des Alpilles compte plus d’un millier d’espèces végétales. L’agencement dans l’espace de ces espèces floristiques très diverses produit des structures de végétation qui, en fonction des conditions géologiques, hydrographiques et topographiques, composent des habitats naturels (notion proche de milieux naturels). Leur maintien dans un bon état de conservation est le garant du maintien des espèces qui y trouvent leurs conditions de survie (refuge, nourriture, reproduction).

 


Eau, air, énergies, déchets: le défi de l'écoresponsabilité

air

Territoire soumis aux rigueurs du climat méditerranéen, le Parc naturel régional des Alpilles bénéficie de ressources qui en conditionnent les activités. Pour que chacun puisse en profiter, aujourd’hui comme demain, il est nécessaire d’apprendre à partager et à gérer ces biens finis sans mettre en péril le territoire dans toutes ses composantes...

 

 

 

Les actions en faveur du patrimoine naturel et des activités humaines

Foret debroussaillée

Le patrimoine naturel des Alpilles, malgré toutes les reconnaissances officielles (Arrêté préfectoraux de protection de biotopes, Natura 2000, ZICO, ZNIEFF…), demeure fragile et étroitement lié à l’évolution des activités des hommes. Les tendances actuelles (fréquentation non maîtrisée, mutations agricoles, urbanisation dispersée…) font peser des menaces vitales sur une partie des espèces et de leurs habitats.

 

 

 

 

 

 

Fréquentation dans les Alpilles

La richesse des Alpilles repose sur une nature exceptionnelle et ce territoire exerce un attrait important, que ce soit pour les pôles urbains environnants ou les touristes plus lointains. En dehors des trois sites touristiques phares (Les Baux de Provence, St Rémy de Provence et Fontvieille), la fréquentation se répartit de façon plus ou moins aléatoire. Les visiteurs utilisent des moyens de circulation très variés et pratiquent parfois des sports de nature pour lesquels le territoire offre un terrain favorable.

 

 

 

 

 

3162.29