Musée Souleiado

Du 01 avril au 31 octobre 2024

Fondée en 1988, ce musée atypique mêle les souvenirs de la maison Souleiado et de l'histoire de l'impression du tissu en Provence.

Souleiado, le dernier des indienneurs

Notre histoire débute à la fin du XVIème siècle. Arrivent sur le port de Marseille des tissus en coton de provenance indienne aux coloris très vifs. Ces cotonnades frappent les négociants par l’inaltérabilité de la teinture, le lavage ne faisant qu’aviver les couleurs.Elles sont alors destinées au marché national et à l’exportation.
En 1806, Jean Jourdan créé dans le couvent des capucins, au centre de Tarascon, une manufacture d’indiennes dénommée Manufacture Jourdan. En 1821, faisant face à des difficultés financières, il vend le couvent à la ville qui va y édifier un théâtre encore en usage aujourd’hui, et déménage son activité dans l’hôtel d’Aiminy, créant dans le même temps une fabrique de mouchoirs imprimés à St Etienne du Grès. Son fils Mathieu qui lui succède en 1840 et va la diriger jusqu’à sa mort en 1882.
Elle est alors reprise par un des derniers négociant d’indiennes, Paul Véran, soucieux de s’assurer un outil de production à une époque où les fabriques ferment les unes après les autres, à une époque où les provençaux s’éloignent de leur costumes traditionnels.
La manufacture Véran va année après année enrichir son fonds de dessins et de planches d’impression en reprenant les archives des maisons qui disparaissent, et notamment celles de Foulc, grand indienneur en Avignon.
A sa mort en 1916, la manufacture Véran est le dernier indienneur de Provence. Paul laisse ses 5 ouvriers orphelins. C’est un pharmacien de Beaucaire, Charles Henri Deméry, tombé littéralement amoureux de cette manufacture, qui décide de la sauver. Elle va grâce à lui survivre et prospérer.
Lorsqu’en 1937, il cède la manufacture Véran devenue manufacture Deméry à son neveu Charles Deméry, elle compte 10 indienneurs. Charles, jeune ingénieur en génie civil venu de Paris se reposer chez son oncle, a lui aussi un véritable coup de foudre. Il se lance dans l’aventure, avec force et énergie, et créé en 1939 la marque Souleiado, l’ »ensoleillade » en provençal, ce moment où le soleil perce les nuages après la pluie.
Hélène, la femme de Charles est une excellente couturière, et quand en 1947, une bonne cliente, Mme Vachon de Saint-Tropez lui propose de développer pour elle une collection de robe. Elle se lance avec joie. C’est un énorme succès.
En 1950, un client italien de Florence, a l’idée de créer une boutique à l’enseigne SOULEIADO, ce sera la première d’une longue série.
Après la disparition d’Hélène, Charles, continue seul courageusement sur la voie tracée. Voyageur infatigable, dès 1952, l’entreprise compte plus de 300 salariés répartis sur 4 sites : l’impression manuelle à l’hôtel d’Aiminy à Tarascon, l’impression mécanique à Saint-Etienne du Grès, les ateliers de couture à Avignon rue Thiers et le siège social à l’hôtel de Provence de Tarascon !

Ouvertures

Du 01/04 au 31/10, tous les lundis, mardis, mercredis, jeudis, vendredis et samedis de 10h à 17h.
Fermetures exceptionnelles les 14 juillet et 15 août.

Localisation

39 rue Proudhon 13150 Tarascon

Contact

Musée Souleiado 39 rue Proudhon 13150 Tarascon

  • Téléphone : 0490910880

Liens utiles

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×