FEADER

Le Programme de Développement Rural de la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur a pour objectif de maintenir une agriculture compétitive afin de préserver son potentiel productif, l’emploi, et les externalités positives liées à la préservation d’un patrimoine naturel particulièrement riche.

L’agriculture régionale a subi un recul du nombre d’exploitants et de sa surface ainsi qu’un déficit de compétitivité. La Région comporte une importante zone de montage et des zones densément peuplées. L’agriculture doit donc faire face d’un côté à de fortes contraintes naturelles et de l’autre, à la compétition spatiale croissante de l’étalement urbain. La forêt régionale est sous exploitée et doit faire face aux risques naturels. L’attractivité des villages ruraux subit les déséquilibres du territoire.

Face à ces enjeux, la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur engage 540 453 117 €  de FEADER afin de :

  1. Soutenir l’agriculture et la sylviculture régionales comme des éléments stratégiques d’aménagement durable du territoire.
  2. Améliorer la compétitivité des entreprises agricoles sylvicoles et agroalimentaires pour que l’agriculture régionale constitue un élément stratégique de l’économie des territoires ruraux et périurbains.

L’agriculture régionale contribue à la structuration et à la préservation de l’espace, à la gestion des risques, à la protection des paysages, à la gestion du patrimoine naturel, comme au développement économique des zones rurales. Du fait de la concurrence des usages, les espaces agricoles souffrent de la pression foncière, génératrice de friches, alors que des agriculteurs sont en recherche de surfaces à exploiter.

Le Parc naturel régional des Alpilles en partenariat avec la Chambre d’Agriculture 13, la SAFER, Terre de Liens PACA, l’ADEAR 13 et CASA 13 poursuit son effort en termes de dynamisation du foncier agricole et de reconquête des friches à travers un projet FEADER.

Le projet démarré en septembre 2018 s’achèvera en 2023 et porte sur les secteurs pilotes des communes d’Orgon, Sénas et Le Paradou.

Les objectifs du projet sont de :

  • Protéger durablement les terres agricoles à travers la mise en place de zones agricoles protégées ;
  • Remettre en culture des friches et restructurer le foncier agricole ;
  • Générer une dynamique locale à travers un plan de travaux de reprise des friches et des acquisitions citoyennes.

Le projet bénéficie d’un soutien financier européen de 186 553,54 €.

Comme la majorité des forêts méditerranéennes, le massif forestier des Alpilles est le siège d’une multifonctionnalité marquée. Elle assure à la fois des fonctions économiques, sociales, culturelles, tout en constituant un réservoir de biodiversité et un écrin paysager soumis à un fort risque incendie, encore accentué par le changement climatique.

Pour être durable, la gestion de la forêt des Alpilles doit elle aussi être multifonctionnelle et transversale, qui intègre les volets paysagers, naturalistes, DFCI, la fréquentation et envisage la filière de l’amont l’aval.

Le Parc naturel régional des Alpilles a donc souhaité élaborer une nouvelle stratégie à l’échelle du massif, co-construite avec l’ensemble des acteurs et usagers du massif, à travers deux outils principaux:

  • Une charte forestière de territoire
  • Un plan d’approvisionnement territorial

Le projet a débuté en avril 2019 et s’achèvera en février 2021. Il est accompagné d’une démarche pédagogique pour largement associer les jeunes du territoire à l’élaboration de la politique forestière de demain.

Ce projet s’est construit avec un soutien financier européen à 80% de 143 803.72€.

 

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×