Échos de la Réserve naturelle régionale de l’Ilon : Le Parc naturel régional des Alpilles accompagne les publics handicapés dans les espaces naturels

Le 2 juin dernier, la Réserve naturelle régionale de l’Ilon accueillait les membres et bénévoles du Comité Valentin Haüy de Salon-de-Provence le temps d’une visite sensorielle faisant la part belle à l’écoute. Une façon de faire un pas de côté dans la perception des paysages des Alpilles et d’améliorer l’accessibilité des espaces naturels aux publics en situation de handicap.

Une visite sensorielle construite pour les publics mal et non-voyants

Sur le chemin de l’Ilon se dévoilent les composantes uniques des milieux humides méditerranéens, les continuités écologiques, les espèces permettant d’identifier la qualité des espaces naturels. L’interface entre milieux humides et secs, les peuplements de peupliers et de chênes verts, les roselières et les prairies pâturées offrent un condensé de paysages uniques qui se révèlent sans cesse sous différents aspects.

En partenariat avec la radio marseillaise Radio Grenouille, le Parc naturel régional des Alpilles a proposé aux membres voyants et non-voyants du Comité Valentin Haüy de se plonger dans les ambiances de ces « confins préservés » du Pays d’Arles. En ressentant les alternances de milieux secs et humides, en se penchant sur les cortèges végétaux qui les peuplent, en découvrant la biodiversité qui les anime, cette visite a laissé toute sa place à la perception sensorielle et à l’ouïe. À l’aide de micros et de matériels de captation sonore et d’écoute, les intervenants de Radio Grenouille ont proposé aux visiteurs une autre perception de ces paysages sonores en amplifiant et en focalisant l’ouïe sur le bruissement des peupliers trembles et des cannes de Provence, le vrombissement des libellules et pollinisateurs, les chants et claquements de bec des oiseaux de la ripisylve et du marais.

Une nouvelle approche des espaces naturels des Alpilles

La question de l’accessibilité est une composante essentielle du dynamisme culturel du Parc. En améliorant l’accessibilité de son offre de découverte, le Parc naturel régional des Alpilles souhaite en effet répondre plus efficacement aux attentes des personnes présentant un déficit sensoriel et offrir une nouvelle manière de percevoir les richesses du territoire à un large public. Par la création de médiations et de visites adaptées aux personnes mal et non voyantes, la découverte du potentiel auditif, tactile et olfactif des lieux, le Parc souhaite ainsi s’engager dans une démarche de prise en compte et d’inclusion des personnes en situation de handicap sensoriel mais aussi de développement d’expériences sensibles des patrimoines naturels et culturels.

Une prochaine visite, qui s’intéressera cette fois aux arômes des garrigues, investira l’odorat et de le toucher pour une découverte des milieux forestiers. Entre pinède dominées par les hautes futaies des pins d’Alep, garrigues à thym et à romarin, cistes et genévriers, un véritable royaume de senteurs et de feuillages se révèle aux visiteurs. Parfums résineux et camphrés, floraux et aromatiques, feuilles tantôt duveteuses, tantôt rugueuses, et souvent piquantes, se révèlent au visiteur et à travers elles une histoire de l’usage des plantes de la garrigue de l’Antiquité à nos jours.

En travaillant ces nouvelles approches, le Parc porte la volonté de créer un terrain d’échanges entre les publics autour de l’environnement et du territoire, d’éduquer nos sens à percevoir et non plus seulement à voir.

Contact : Orlane Fougeroux, chargée de projet – o.fougeroux@parc-alpilles.fr – 04 90 90 44 00

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×