Le Parc naturel régional des Alpilles accueille une délégation du Costa Rica

Le Parc naturel régional des Alpilles a eu le plaisir et l’honneur de recevoir, le 3 juillet dernier, une délégation de directeurs de parcs nationaux, réserves naturelles et aires de conservation du Costa Rica :

  • Directeur de l’Aire de Conservation Arenal Tempisque : Celso ALVARADO MURILLO
  • Administrateur du Parc international (Costa Rica/Panama) La Amistad : Junior PORRAS QUIROS
  • Administratrice du Parc national Irazú : Reina SANCHEZ
  • Administrateur du refuge national de vie sauvage Cipanci : Anthony RUIZ

Ce voyage, coordonné par l’Agence régionale de la biodiversité et de l’environnement, fait partie du Projet de Coopération Duodiversité, engagé depuis 2021 pour une durée de trois ans entre la Région Sud et ce pays d’Amérique centrale. Ce projet vise à préserver la biodiversité grâce à des échanges d’expérience sur la gestion des aires protégées et l’écotourisme. Le Costa Rica, reconnu mondialement pour sa préservation de l’environnement avec près de 30 parcs nationaux, est un modèle en matière de tourisme durable.

Après les visites du Parc national des calanques et du Grand site Sainte-Victoire, c’était au tour du Parc naturel régional des Alpilles d’accueillir cette délégation. Les sujets d’intérêt étaient variés, allant de la gestion des zones humides à la protection des forêts contre les incendies, en passant par la gestion de l’eau, la valorisation agricole et la marque Valeurs Parc. Cette visite constitue une véritable reconnaissance pour le Parc des Alpilles, choisi comme exemple pour illustrer le rôle et les actions des Parcs naturels régionaux.

La journée a débuté par un accueil à la Maison du Parc à Saint-Rémy-de-Provence, avec une présentation des principales caractéristiques du territoire des Alpilles et des missions des PNR. Le groupe s’est ensuite rendu au moulin de Castelas aux Baux-de-Provence pour découvrir l’importance et la qualité de la culture de l’olivier, tant sur le plan économique que paysager. Les représentants costariciens ont été particulièrement impressionnés par les relations concrètes établies entre les agriculteurs et le Parc pour préserver l’environnement. Parmi ces initiatives, on peut citer la conception et la fabrication d’un pulvérisateur d’argile contre la mouche de l’olivier (programme européen LIFE), les campagnes de plantation de haies, l’installation de nichoirs et les actions favorisant l’agropastoralisme dans les vergers.

Le déjeuner à Fontvieille, en présence de Jean Mangion, Président du Parc, de Gérard Garnier, maire de la commune, et de son conseiller municipal Benoît Hertz, référent agriculture du Parc, a permis d’aborder la Marque Valeurs Parc avec Mathilde Reinaga, maraîchère des Jardins de Cidamos et membre du collectif paysans « Gout’Alpilles ». Ce collectif, accompagné par le Parc, propose des buffets fermiers 100% Alpilles.

L’après-midi a été consacré à la visite de la Réserve Régionale de l’Ilon, guidée par sa conservatrice Delphine Haas. Les Costariciens ont montré un vif intérêt pour les modalités de gestion du site, et ont été particulièrement intéressés par les futures études sur les fonctions hydrauliques du site, en lien avec des travaux d’aménagement destinés à préserver cette zone humide unique.

La journée s’est terminée au Mas du Moulin de Daudet, chez Mireille Thieuloy, où la délégation a pu discuter de la valorisation des productions agricoles et du maintien de ce secteur d’activité prépondérant, qui occupe encore la moitié de la superficie de notre territoire rural. Cette journée riche en discussions et en partage d’expériences a été très enthousiasmante pour l’équipe du Parc, impressionnée par les politiques d’éducation et de sensibilisation du Costa Rica, notamment le label Bandera Azul Ecológica (Drapeau Bleu Écologique) qui encourage la participation citoyenne et distingue annuellement les communautés engagées dans le développement durable.

Les différentes protagonistes de la journée ont exprimé le souhait de se revoir afin d’approfondir les discussions et de renforcer cette coopération fructueuse. Ils espèrent pouvoir organiser de nouvelles rencontres pour échanger davantage sur leurs pratiques et projets respectifs, dans le but de continuer à s’inspirer mutuellement.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×